Coaching en entreprise : comment améliorer sa stratégie commerciale ?

Comment bien choisir son escape game ?
décembre 31, 2018
Team building
Team building : Quelle salle louer à Lausanne ?
janvier 24, 2019
stratégie commerciale

Il existe plusieurs types de coaching et l’un d’entre eux est le coaching commercial. Ce genre de coaching aide les dirigeants d’entreprise à parfaire leur business coaching.

Pourquoi avoir recours au coaching commercial ?

Le coaching commercial a pour objectif de développer les compétences d’une équipe dans son activité commerciale quotidienne que ce soit au niveau de l’étude de marché, de plan d’action commerciale ou pour la recherche de nouveaux clients. De plus, il aide également à améliorer les méthodes et procédures de travail en donnant des outils pratiques et un véritable accompagnement sur le terrain. Le coaching commercial apprend au manager ce qu’il peut mettre en œuvre pour favoriser et renforcer la performance de ses commerciaux. Ce genre de coaching lui apprend alors à développer ses compétences et son mental. Et cela afin d’accompagner ses commerciaux dans leur métier. Pour en savoir plus à ce sujet, allez sur www.mentorys.fr

Devenir un manager de business

Le manager doit mettre au point un plan d’action commercial clair, simple et surtout réalisable. D’autre part, il lui est également utile de suivre et d’encadrer régulièrement ses commerciaux en les accompagnant sans trop leur mettre la pression. De plus, il doit les laisser s’ouvrir au reste de l’entreprise en les faisant participer à des réunions d’autres services pour favoriser les échanges entre les différentes équipes. Cela afin que ces commerciaux puissent mieux comprendre le fonctionnement global de leur société et les contraintes de leurs collègues, pour les inciter à établir des propositions pertinentes.

Devenir un bon manager

Le manager doit également savoir développer des compétences pour ses collaborateurs. De cette manière, il créera un nouveau mode relationnel avec les vendeurs en créant un contact un peu plus « humain ». De même, il ne va plus se positionner sur un facteur abstrait (objectifs, résultats, ratio, etc.) mais plus sur le côté humain. C’est d’ailleurs dans ce domaine que se joue le plus le travail sur la compétence et sur la motivation. Il doit dans ce sens, s’intéresser sincèrement à ses collaborateurs, avoir envie de les comprendre, les aider à exprimer leurs ressentis et réticences, accepter de poser des questions dont il ne maîtrise pas les réponses, et lâcher un peu de contrôle. De cette manière, il peut améliorer la confiance en soi de ses collaborateurs en leur aidant à trouver leur place et à éprouver du plaisir dans l’exercice de leur métier.